anna1991anna-AvNo5s0EfW4-unsplash.jpg

Le coin des parents

  • Pole Parents Bébés Bambins

La séparation

La séparation à l’heure de la crèche (ou d’un autre mode de garde)


> Presque partout, une préparation est proposée, une période d’adaptation pendant laquelle le parent est le bienvenu jusqu’à ce que l’enfant se sente suffisamment à l’aise.

> Expliquez la situation à votre enfant ! Le personnel également, parlera de vous en votre absence.

> Même s’il n’a pas le choix, votre enfant a le droit d’exprimer ses émotions et d’avoir son avis sur la situation.





Prévenez toujours !


Il est important de les informer suffisamment à l’avance pour avoir le temps de s’y préparer. Vous pourrez ainsi avoir le temps de construire un pont entre le moment de la séparation et celui du retour : écouter les émotions, anticiper, … Reparlez-en souvent, répétez.

Préparez cette séparation, ENSEMBLE. Un tee-shirt plein de votre odeur, un doudou, une photo ? Laissez-le choisir lui-même ce qui l’aidera. Cela lui permettra de sentir que papa, maman et la maison continuent d’exister même lorsque vous n’êtes pas ensemble.

  • Parlez-lui de la personne qui s’occupera de lui : ne confiez pas l’enfant à une personne inconnue de lui. Les enfants peuvent avoir besoin de temps pour faire confiance.

  • Evoquez à votre enfant ce qu’il fera pendant votre séparation : il se construit ainsi des repères et continue d’exister pendant la séparation.

  • Ecoutez les émotions de l’enfant : il a le droit de manifester sa colère, sa tristesse ou sa peur.

  • Evoquez vos retrouvailles

  • Et ne partez jamais sans dire aurevoir





Les retrouvailles


· N’attendez pas qu’il vous saute au cou immédiatement : laissez-lui le temps de traiter l’information. Il peut aussi avoir besoin de terminer ce qu’il fait.

· Retenez vous de vous précipiter sur lui : même les bisous peuvent générer de l’insécurité lorsqu’ils ne sont pas adaptés à son rythme. Ouvrez les bras, accroupissez-vous et laissez-le venir vers vous !

· Il accumule toute la journée des tensions qu’il ne s’autorise pas toujours à libérer avec des étrangers. Il vous les réserve parce qu’il sait que vous serez un bon contenant.

· Votre enfant vous fait la tête quand vous arrivez ? C’est sa façon de dire que vous lui avez manqué. Ecoutez-le. Pour réparer cette absence, il veut vérifier votre amour, votre intérêt et votre désir de jouer avec lui.


Sources :

- Au cœur des émotions de l’enfant, Isabelle Filliozat

- Angoisse de séparation 18 mois : que faire ? - mpedia.fr

- the noun project / unsplash

36 vues

Posts récents

Voir tout